Cours du 26 janvier 2015

En 1974 la ville de Hanovre lui commande trois Nanas. Vive polémique débat sur la place de l’art dans l’espace public.

Elle se sert également de de miroirs pour réaliser les Nanas.

Voir un commentaire sur les Nanas.

Autre message les mères dévorantes a partir de 1968.


Niki de Saint Phalle – Madame ou Nana verte au sac noir (1968)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Madame Nana verte au sac. Caricature de la mère dévoreuse déguisée en mère respectable.


Niki de Saint Phalle – La toilette (1978) papier mâché peint 160 x 150 c 100 cm musée d’Art moderne et d’Art contemporain de Nice
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

La toilette portrait ironique de sa mère. Une sinistre séance de maquillage pour une femme à tête de squelette. Le miroir est une cunette de WC.
Le thé chez Angelina 1971, elle ridiculise de monde de l’entre soi. Sur la table, un bébé-poupée à la jambe tordue repose en compagnie d’un demi-aligator sur une assiette.
La promenade dominicale (1971). Le petit homme à la veste à petits carreaux est son père (Mummy eats Daddy). Mais la bestiole noire tenue en laisse est une araignée qui prend dans sa toile et dévore les vivants. Cette araignée rappelle le caractère pour le moins libidineux du père. Bref un couple à la fois détestable et pitoyable.
1971, mort de son père, funérailles du père. Croix chrétienne avec un faucon rouge.
Elle épouse Tinguely en 1970.


Niki de Saint Phalle – Rêve de Diane (1970)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

« Le Rêve de Diane », 1970 – polyester peint – Une grande partie de l’œuvre de Niki de Saint Phalle témoigne de son univers imaginaire, un microcosme qui résulte de ses rêves et de ses cauchemars. Dans Le Rêve de Diane, l’artiste révèle le théâtre enchanté enfoui dans la tête de la déesse guerrière endormie : monstres et animaux menaçants se mêlent à des symboles positifs comme le soleil et les cœurs.

En 1966 ballet de Roland Petit, éloge de la folie, décors de Niki, Tinguely. Grand succès.


Niki de Saint Phalle et le projet Hon

Avec Hon (Elle), œuvre monumentale réalisée en 1966 pour le Moderna Museet de Stockohlm avec l’aide de son compagnon Jean Tinguely, Niki de Saint Phalle met au point une Nana massive de 28 mètres de long, allongée sur le dos, cuisses ouvertes, dans laquelle les spectateurs sont invités à entrer par le vagin. Niki parle alors de “Femme Cathédrale“. Cette cathédrale devient à son tour un véritable parc d’attractions : dans le ventre de la « Nana » se trouve une terrasse, dans son sein gauche, un planétarium, dans le droit, un « milk bar équipé d’un conduit broyeur de bouteilles et mini galerie avec des reproductions d’œuvres d’art.

Le paradis fantastique réalisé Montréal en 1967 à l’occasion de l’exposition universelle, voir les sculptures remontées sous la neige à Stockholm.
Le rêve de l’oiseau massif des Maures 1971.

Le Golem a Jérusalem.
Le dragon Knokke-le-Zout, voir la maquette (1975).

La fontaine Stravinski Paris 1983


Niki de Saint Phalle – La fontaine Stravinski Paris 1983
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Les silhouettes renvoient à l’oeuvre de Stravinski.
Fontaine château Chinon.

Voir en vidéo TV5 Monde, Le cyclop de Milly la forêt, L’arche de Noé de Jérusalem, Queen Califia, Le Golem, Le dragon, Le rêve d’oiseau, la fontaine Stravinsky.

L’Arche de Noé à Jérusalem.

L’ange protecteur de la gare de Zurich.

Le jardin des Tarots en Toscane est considéré comme l’œuvre de la vie.
Dans un très grand terrain, elle a réalisé 22 sculptures géantes correspondant aux cartes du tarot.


Le jardin des tarots

Elle a vécu dans la grotte lors de la réalisation des travaux. L’oeuvre a été auto financée avec le produit de la vente de ses Nanas, elle a également créé son propre parfum.

Reine sur son aigle.

La grotte des jardins royaux de Herrenhausen de Hanovre. réalisé à l’occasion de l’exposition universelle de 2000.

Elle meurt en 2002. Malgré des problèmes de santé elle s’est engagée dans de grands chantiers.

Elle réalise un film Daddy (1973), qui est une reconstitution des épisodes traumatisants de son enfance.

Sa petite fille Bloum Cardenas, historienne, est l’héritière du droit moral de son œuvre, administratrice de la Niki Charitable Foundation


Histoires de famille par Rmn-Grand_Palais
Histoires de famille

Voir d’autres oeuvres.

Voir article sur l’exposition au Grand Palais (septembre 2014 – janvier 2015)

Voir Moderne Saint Phalle, la preuve par cinq (résumé de son oeuvre).

Niki de saint Phalle, grâce aux tirs a été une figure de prou de l’avant garde artistique. Jusqu’aux années 1970. A cause de la misogynie du monde de l’art on l’a longtemps considérée seulement comme la compagne de Tinguely. Son oeuvre a été redécouverte depuis quelques années.
Elle est une artiste importante du Nouveau Réalisme, elle fait partie des grandes expositions collectives de l’époque. Son travail est à la croisée du Pop Art et du Nouveau Réalisme ou du Néo-Dada. Elle est très amie de Jasper Johns et de Robert Rauschenberg, de ce milieu où l’art se situe entre la performance, la sculpture, la peinture, le spectacle vivant. C’est ensuite, dans les années 1970 qu’elle disparaît un peu de la scène artistique, parce qu’elle se consacre à son Jardin des Tarots en Italie. Ses discours avant-gardes sur le féminisme ou la question raciale ont été relativement oubliés par les historiens d’art.

Voir un article sur Niki de Saint Phalle.