Cours du 14 janvier 2013

Mallet Stevens

Créateur de la Villa Noailles. Chambres très puristes avec des tableaux de Mondrian.

Voir également la rue Mallet Stevens.

La villa Cravois

Le Corbusier

Quelques réalisations
Hôtel particulier villa La Roche.

Villa Savoye Plan libre cloisons coulissantes et escamotables.
Unité d’habitation Marseille.
Villa Paul Poiret
Mobilier de Charlotte Pérriand.

Influence sur la sculpture

Katarzyna Kobro


Katarzyna Kobro – Composition spatiale (1928) 40 x 64 x 40 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir un commentaire.

Alexander Calder

Voir le site de la fondation Calder.

Jean-Pierre Raynaud
Maison de Raynaud, voir le cours du 6 février 2012.

Fernand Léger
Fernand Léger était originaire de Normandie, ses parents étaient paysans.
Dessinateur dans un cabinet d’architecture, Léger est admis en 1903 à l’École des Arts Décoratifs à Paris tout en fréquentant l’Académie Julian et le musée du Louvre. Comme d’autres artistes de sa génération, il passe par différentes phases liées à l’impressionnisme, au néo-impressionnisme et au fauvisme.


Fernand Léger – La couseuse (1909-1910) 73 x 54 cm Centre Pompidou
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Portrait de sa mère la couseuse, il est proche de Picasso à cette époque.


Fernand Léger – Femme en bleu (1912) 193 x 129.9 cm Bâle, Kunstmuseum
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Femme en bleu 1912


Fernand Léger – L’escalier (1913) 144 x 118 cm Kunsthaus Zurich
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

L’escalier 1913. Voir un commentaire.


Fernand Léger – La partie de carte (1917) 129 x 193 cm, Kröller-Müller Museum, Otterlo
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

La partie de carte 1917 il est influencé par le futurisme. Voir un commentaire.

Il élabore son langage utilise des primaires, noir et blanc Grand déjeuner 1921. Arrière plan avec des décors de mobilier contemporain. Il rappelle certaines compositions de Picasso. Voir également le déjeuner (1921).


Fernand Léger – Cirque Médrano (1918) 58 x 94,5 cm Centre Pompidou
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Cirque Médrano. Voir la présentation de l’exposition F. Léger M. Chagall, “Mais quel cirque !” réalisée en 2012 au musée de Biot.


Fernand Léger – La lecture (1924) 113,5 x 146 cm Centre Pompidou
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

La lecture 1924. Il stylise pour rendre sa peinture plus lisible, plus simple. Voir un commentaire.

Il participe à la réalisation des décors du film l’inhumaine. Il est proche de Mondrian à cette époque. Voir des décors du film.


Fernand Léger – Joconde aux clés (1930) 91 x 72 cm Musée national Fernand Léger – Biot
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

La Joconde aux clés, Il cherche le maximum de contrastes, couleurs, culture, réel (cle). Voir un commentaire.


Fernand Léger – Adam et Ève (1930) 114 x 161,5 cm Musée national Fernand Léger – Biot
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Adam et Ève. Côté neutre des visages qui ne doivent rien exprimer.


Fernand Léger – Les Loisirs. Hommage à Louis David (1948-1949) 154 X 185 cm Centre Pompidou
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

A la suite de l’Occupation de Paris, Léger gagne les Etats-Unis en 1940. Son goût prononcé pour la réalité des gens s’était développé lors de son séjour aux Etats-Unis. Lors de son retour en France, en 1946, il décida d’inscrire son oeuvre dans une perspective sociale. Membre du Parti communiste, il chercha à réaliser un art populaire, compréhensif pour tous sans subtilité. En 1949, alors âgé de 68 ans, il termina un tableau commencé en 1943 “Hommage à Louis David ” (en l’honneur du bicentenaire du peintre né en 1748).
Il témoigne également de son engagement en faveur de l’homme du commun. Il représente une famille avec un métisse parmi des blancs, vêtements sportifs, les personnages touchent tous quelqu’un d’autre. Idée de fraternité, le personnage tombé à terre a un geste qui rappelle celui de Marat.
Très engagé, F. Légers est inscrit au Parti communiste, il a foi dans le progrès et dans la modernité qui allaient créer les conditions d’une fraternisation.


Fernand Léger – Les constructeurs (1950) 300 x 200 cm. Musée National Fernand LÉGER, Biot
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Les constructeurs 1950. Il utilise des couleurs primaires, représente des ouvriers joyeux, la toile a été peinte pour les ouvriers de Boulogne Billancourt. Voir un commentaire.

Rosalind Krauss, critique d’art voit en la “grille” l’une des formes récurrentes dans l’art moderne. On retrouve cette grille dans de nombreux artistes, symptôme même de l’art moderne. C’est à partir de l’utilisation de la grille que le public a « décroché » avec l’art moderne. Voir l’article de Rosalind Krauss.


Fernand Léger – Partie de campagne (1954) 245 x 301 cm. Fondation Maeght, Saint Paul-de-Vence
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Partie de campagne. Il dissocie le dessin de la peinture. Voir un commentaire.

Voir un commentaire sur l’oeuvre de F. Léger.