Cours du 17 janvier 2011

Louis XIV a voulu que soit créé un art exclusivement français (les marbres utilisés à Versailles sont de provenance française). Cela va se répercuter dans toutes les provinces de France, en particulier à Aix par le bais des parlementaires qui veulent “montrer leur rang”. Importance de l’escalier dans les palais urbains – mode parisienne.
Château de Barbentane. Beaucoup de parlementaires aixois étaient membres de la cours, et allaient régulièrement à Versailles.


De 1670 à 1725, Laurent et Georges VALLON, ont réalisé :
Église de Lambesc coupole qui a souffert du tremblement de terre de 1909. L’église a conservé son mobilier d’origine. Voir le chœur .

Aix en Provence

Chapelle des carmélites a Aix. Intérieur de la chapelle, 1707 Thomas VEYRIER originaire de Trêts. Coupole ovale sur le modèle du Bernin Saint André du Quirinal. L’édifice a été construit avec des pierres provenant de la carrière de Bibemus. Ces pierres vieillissent mal à cause d’un processus de déminéralisation. La pierre de Rogne est plus dure, mais elle vieillit très mal, elle est surtout utilisée pour des petites réalisations.
Durant la révolution française, en 1796, le couvent et les annexes sont vendus comme “biens nationaux”. Excepté l’église qui servit de “Temple de la raison”. La déesse était représentée par une renommée de marbre, enlevée au tombeau du marquis d’Argens. Après la révolution le tabernacle (sphérique, en porphyre) fut installé sur le maître-autel de la cathédrale où il se trouve encore.

L’apogée du baroque aixois est atteint avec l’église du saint esprit. On y retrouve encore des permanences du gothique tardif.
Édifiée de 1706 à 1728 par les frères Vallon, l’Eglise du Saint-Esprit se caractérise par son innovation architecturale et son plan en croix latine inscrit dans un rectangle. C’est en 1716 que le chanoine de Forbin La Barben bénit l’édifice et lui donne le nom d’Eglise Saint-Jérôme en référence à son fondateur Jérôme de Grimaldi. Les travaux de sculpture et de décoration débutent en 1726 et s’achèvent en 1728, mettant notamment en lumière un retable de l’assomption de la Vierge de 1505.
Basilique de Notre Dame du Laus. Haut lieu de pèlerinage apparition de la Vierge à Benoîte durant 54 ans. Dans le chœur on a conservé l’ancienne chapelle. C’est un bâtiment gothique tardif. Boiseries le long des mûrs. Honnoré PELLE a réalisé le Christ ressuscitant à Aix cathédrale.

Embrun

Cathédrale d’Embrun, chef d’œuvre du XIIéme XIIIéme siècle a influencé de nombreux bâtiments.

Marseille

Pierre PUGET, né dans le quartier du Panier. Construit l’hôtel de la Charité à Marseille. La chapelle construite en 1673, est placée au centre de la cours. Il a vécu à Gènes, qui était la plaque tournante du marbre en méditerranée. Puget est d’abord un sculpteur. Le plan est proche de St André du Quirinal du Bernin.
C’est la première fois que l’on construit un édifice ovale en Provence. Vu de l’extérieur le dôme n’a jamais la même forme, fenêtres strictes style XVIIéme. Influence de Boromini (avant corps de part et d’autre du dôme). Cette chapelle influencera d’autres bâtiments à par exemple à Nice l’abbaye de saint Ponce par Philippo Juvarra.

Les Chartreux à Marseille l’intérieur est marqué par l’austérité.
L’église des Récolets à Marseille (devenue église saint Théodore). Important monastère dont l’église a été entièrement reconstruite, au XVIIIéme siècle.
L’église Saint-Théodore, appelée aussi église des Récollets, est une oubliée de l’art baroque provençal. Bien que n’ayant pas été restaurée depuis de nombreuses années, elle dégage une atmosphère très particulière. Les murs lézardés cohabitent avec des marbres somptueux, des boiseries et des sculptures, des toiles du peintre Michel Serre et d’Antoine Sublet malheureusement très abîmées.

Église St Cannat à Marseille façade tronquée de son sur-bassement.
Toulon
Cathédrale de Toulon ND de la Sed façade baroque.

Avignon

Avignon chapelle des pénitents noirs de la miséricorde. Thomas Lainé et J. B. Franque. Les tableaux sont antérieurs à l’édifice intérieur de la chapelle. Façade baroque.

Divers

Collégiale de Lorgues, construite entre le siècle de Louis XIV et la Révolution. Premier village oléicole de France.
Construite en 1758 l’église de Fayence es la plus vaste église du Var.

Buffet d’orgue de St Maximim 1772 (19 m de hauteur) architecture tout en mouvement. Prolongation de ce style jusque vers 1840.

Le clocher de l’église St Ferreol restaurée au XVIIéme. Clocher de style italien.


Les marbriers de Provence au XVIIIéme siècle.

Appelés les marbriers de Marseille, alors que Gènes est la capitale du marbre en méditerranée (voir l’histoire du marbre). Les carrières de Carrare constituent un gisement important, il existe également de nombreuses autres carrières en Italie (Siennes). En France, on trouve des carrières dans les Pyrénées carrières de saint Béat, à Aix, dans le bas et haut Languedoc dans le minervois. Commune du Boulou. De nombreuses carrières existent en Corse et en Sardaigne.
Gènes centralise les commandes de marbre, les sculpteurs gênois taillaient le marbre (statuts, objets divers).
Des sculpteurs étaient originaires du Tessin, famille Fossati et famille Masetti. Ils viennent en Provence grâce P. BUGET. Commande d’un tombeau à PUGET à Aubenas. Il fait appel à Fossati. Il va en France vivre du commerce du marbre dans un premier temps, puis ensuite il sculptera le marbre.
Le marbre était stocké à Marseille sous l’abbaye St Victor.
L’église va ensuite faire appel à eux.
Mise en place d’un atelier à Marseille.
Il existe trois types de marbre à Carrare :
marbre blanc (3000 €)
marbre blanc
marbre statuaire, qui devint de l’albâtre.

Cathédrale de Viviers
Voir l’autel de l’église, 25 à 30 variétés de marbre.
Fossatti. Arrive à Marseille. Les Duparcs voient cela d’un mauvais œil. Fossatti va mourir en 173 .
Les Mazetti arrivent à Marseille. Ils s’installent d’abord à Aix, puis à Avignon.

Marseille va devenir en France la capitale du marbre.

De nombreuses réalisations ont été faites.