Cours du 25 novembre 2013


Robert Rauschenberg – (1962)Crocus

1962 Crocus


Robert Rauschenberg – (1962) Brace 152,4 x 152,4 cm Collection de Robert et Jane Meyerhoff
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

A partir de 1962, il intègre des sérigraphies dans ses tableaux.


Robert Rauschenberg – (1963) Cerf volant (Kite) 213 x 152 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Cerf volant 1963, nombreuses images intégrées, photos d’hélicoptère, émeute, aigle américain etc.


Robert Rauschenberg – (1962) Barge 204 x 980 cm Musée Guggenheim Bilbao
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Barge on trouve, un satellite, un homme avec parapluie, un match de football américain …
Voir un commentaire.


Robert Rauschenberg – (1963) Express 183 x 303,5 cm Musée Thyssen-Bornemisza Madrid
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Beaucoup des choses en mouvement dédiée à Merce Cuningham avec ses danseurs. Allusion à Duchamp, nu descendant l’escalier, des alpinistes, des sportifs, et Merce Cunningham avec ses danseurs (sous un bandeau rouge).
Voir un commentaire.
Photo de Richard Avedon, John Cage, Merce Cunningham, Robert Rauschenberg, (2 Mai 1960 New York).

Au début des années 1960 Rauschenberg collabore avec le Judson Dance Theater, un collectif composé de ces danseurs et plasticiens tels Trisha Brown, Robert Morris, Steve Paxton, Yvonne Rainer, et Carolee Schneemann. Entre 1963 et 1967, Rauschenberg chorégraphie et interprète pas moins de onze performances, parmi lesquelles Pelican (1963), Elgin Tie (1964) Urban Cycle (1967), Spring Training (1965), Map Room II (1965) ou Linoleum (1966).


Pélican 1963

La danse procure une émotion particulière différente de la peinture.

Participation à un projet de collaboration entre plasticiens et ingénieurs.


Robert Rauschenberg – (1962) Oracle
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Oracle 1962 – 65
Environnement sonore composé de 5 éléments en tôle galvanisée, montés sur roulettes et comportant chacun une batterie, un poste récepteur – permettant de capter les émissions de radio – et un haut-parleur, 236 x 450 x 400 cm, Centre Georges Pompidou, Paris.
L’oeuvre se renouvelle suivant l’endroit où elle est placée, elle est associée à la vie par le son des radios. L’Oracle était également la parole de quelqu’un que l’on ne voyait pas.
Voir un commentaire.


Robert Rauschenberg – (1964) Gold standard 215.9 x 360.7 x 130.2 cm Fondation Glenstone, Potomac, Marylan
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Gold standard 1964 Huile, papier, reproductions imprimées, horloge, carton, métal, tissu, bois, ficelle, chaussure, et les bouteilles de Coca-Cola sur paravent japonais, avec la lumière électrique, de la corde, et le chien en céramique sur le siège du vélo et de la base de grillage.

Série, (1964) Rétro active 1. Combine painting à base de sérigraphies. Un an après la mort de Kennedy, on voit apparaître son image, associée à des scènes qui évoquent la guerre du Viet Nam (parachutistes, hélicoptères …).


Robert Rauschenberg – (1964) Tracer Nelson-Atkins Museum of Art, Kansas City, États-Unis
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Tracer 1964 aigle américain, avions hélicoptères. Oeuvre Vénus au miroir de Rubens.
Voir un commentaire.
En 1964, Robert Rauschenberg remporte le Grand Prix de la Biennale de Venise.
Le journal Combat parlait de : “Affront fait à la dignité de la création artistique
le journal du Vatican L’Osservatore Romano a déploré l’événement comme “la défaite totale et générale de la culture
Les européens ont alors pris conscience qu’ils n’avaient plus le monopole de l’avant garde.
Rauschenberg a dit : « qu’il avait le sentiment que ses oeuvres étaient le miroir de son époque.


Robert Rauschenberg – (1965) Green Short Détail
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Green Short. Dans le cadre de sa collaboration avec des techniciens , il réalise une oeuvre avec des néons et du métal peint.


Robert Rauschenberg – (1968) Sounding
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Soundings (sondages) 1968. Oeuvre réalisé en collaboration avec des ingénieurs (Bell lab). Série de caissons de plexiglas dans lesquels il y a des miroirs. Boites lumineuses qui ne s’éclairent que lorsqu’il y a du bruit. Jeu pour inviter les spectateur à faire naître l’oeuvre.

Série1969 stoned moon. En Juillet 1969, Rauschenberg a été invité par la National Aeronautics and Space Administration (NASA) pour assister au lancement du vaisseau spatial Apollo 11 sur Cap Canaveral, au Centre spatial Kennedy en Floride.
Il va ensuite réaliser la série Stoned Moon (pierre de lune) de 34 lithographies (pierre de lithographie), il a travaillé en collaboration avec la NASA, il rassemble des images de la conquête de l’espace depuis Léonard de Vinci jusqu’à Apollo 11. .


Robert Rauschenberg – (1970) Signs Hommage à Janis Joplin Sérigraphie
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Signs 1970 hommage à Janis Joplin. Au départ c’était une commande pour la couverture d’un magasine c’est une rétrospective de l’année 1970. Guerre du Viet Nam, apollo 11, manifestation sur les émeutes de Détroit.
Le journaliste qui avait pris la photo de Detroit a fait un procès à Rauschenberg.

A partir de 1980 il utilise ses photos personnelles.


Robert Rauschenberg – (1974) cardboards
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

1974 série de cartons cardboards. En utilisant uniquement des cartons d’emballage, il veut évoquer quelques chose de structuré pour rapprocher l’art de la vraie vie.

Il quitte New York et s’installe en Floride.

Grâce à une sensibilité ouverte à la fois aux objets hétéroclites récupérés et à la peinture « traditionnelle », Robert Rauschenberg réussit à trouver un équilibre entre les exigences souvent contradictoires de la « vie » et de l’« art », dans le but d’ouvrir les yeux du public à son environnement réel et au phénomène artistique.