Cours du 11 octobre 2010 – La Provence


Quelles sont les frontières de la Provence ?

Quelques idées reçues : La Drôme n’a jamais été provençale, la région PACA est une invention de la fin des années 60.
La Provence doit son nom au latin “provincia” ; c’est la région française qui fut le plus tôt romanisée (c’est à-dire la première Province en Gaule conquise et annexée en -121) qui s’étendait de Narbonne, à la Haute Savoie actuelle. Ensuite a été créé la Narbonnaise, région de l’empire romain. Narbonne était à l’époque, une sorte d’annexe de Rome.

Les choses vont changer dès le bas Moyen Age avec des grandes familles (vers le XI éme siècle) (puissante famille des Barons de Mévouillon dans les baronnies, les Guigues, dans les Haute Alpes et l’Isère, et le Dauphiné.

On peut fixer à la Provence, les limites géographiques suivantes :

Bruit

A l’Est la vallée du Var, à l’ouest le Rhône. Au Nord c’est plus compliqué, on peut distinguer : le Mont Ventoux, le versant nord s’ouvre sur les Baronnies et le Dauphiné, et le versant Sud, sur la Provence. A l’est la vallée de la Durance, au nord de Sisteron. Au sud du Ventoux le comtat Venaissain deviendra une enclave papale. A partir de 1274 il ne fera plus partie de la Provence jusqu’en 1791. Le Comtat Venaissin a pour capitale Carpentras.

Histoire du Comtat : L’hérésie cathare (venant des pays de l’Est) toucha le sud de la France vers le milieu du XIIéme siècle. Les seigneurs languedociens ont été très séduits par le catharisme avec le comte de Toulouse (qui voulait s’émanciper du roi de France). Le roi de France et le pape réagirent pour enrayer le catharisme. Après l’échec de Bernard de Clairvaux, saint Dominique eu plus de succès, il créa ensuite l’ordre des prêcheurs. Après rétablissement du catholicisme, et en compensation, le Languedoc reviendra au roi de France, et les propriétés du conte de Toulouse au delà du Rhône deviendront la propriété du Pape.


Les Papes à Avignon

Clément V

Après son élection à Pérouse, le 24 juillet 1305 et son couronnement à Lyon, le 15 novembre, le pape Clément V entreprit une longue errance dans le royaume de France et la Guyenne anglaise.
Clément V n’arriva à Avignon que le 9 mars 1309 et logea au couvent dominicain des frères prêcheurs. Sous ce pontificat, Avignon devint, sous la haute surveillance du roi de France Philippe le Bel, la résidence officielle d’une partie du Sacré Collège des cardinaux, tandis que le pape préféra résider à Carpentras, Malaucène ou Monteux, cités comtadines.
En 1309 premier Pape à Avignon a failli s’installer à Malaucène. Carpentras était une petite cité. Avignon présentait plus d’avantages. La ville va être achetée au comte de Provence par le Saint siège. Avignon est devenue une cité état.

Les successeurs vont progressivement transférer la cours pontificale à Avignon (2 000 personnes). Cette implantation amena une grande richesse culturelle et artistique, avec une accélération de l’activité économique. Benoît XII va construire un nouveau palais, c’est le plus grand palais construit en Europe au XIVéme siècle. Toutes les congrégations religieuses sont représentées auprès du pape. Une soixantaine de congrégations étaient présentes à Avignon. On va créer sur l’autre rive une ville nouvelle Villeneuve-lés-Avignon. Chaque cardinal avait une soixantaine de personnes à son service (nouveau quartier pontifical d’Avignon).