Cours du 7 novembre

2010 le projet Unframed à Vevey. A l’occasion d’une invitation au festival images à Vevey en Suisse, il débute le projet « Unframed (non encadré) ». Pour le première fois, il utilise non plus ses propres photos, mais celles des grands photographes de l’histoire, avec les autorisations des ayant droit. JR agrandit des photos de Robert Capa, Man Ray, Gilles Caron ou Helen Levitt et les applique sur des façades de bâtiments de la ville. A Vevey, il utilise les photos issues de collections du Musée de l’Elysée à Lausanne.

Voir Unframed à Vevey (site de JR)


J.R. – Man Ray – Femme aux cheveux longs (2010) Vevey
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir également
– de Sébastiano Salgado Guatemala 1978 revu par JR
– de Robert Capa – Départ pour le front, Barcelone 1936 revu par JR
– de Lucia Moholy – Bauhaus de Dessau 1925-1926 revu par JR
– de Mario Giacomelli – 1967-63 revu par JR
– de John Phillips – Workshop in Corpus Christi 1940 revu par JR


J.R. – Minaret (2010) Vevey
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Plus un minaret, après que les suisses aient refusé par votation qu’il y ait des minarets dans leur pays.

A Baden Baden. Baden Baden a joué un rôle charnière entre l’Allemagne et la France. Le rapprochement hésitant les deux pays, ennemis héréditaires durant des décennies, devient par les collages, littéralement palpable. Il utilise les photos personnelles des habitants.


J.R. – Unframed (2014) Baden Baden Un ingénieur du son grave un disque
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Un ingénieur gravant un disque 78 tours en 1947.
Voir unframed à Baden Baden 2014 (site de JR)

A Marseille en 2013


J.R. – Unframed (2013) Marseille
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

En mai 2013, à la Belle de mai, il invite les habitants à lui confier des photographies de leurs albums personnels. Le quartier résonne de la mémoire collective de ses occupants.

En savoir plus sur unframed Marseille 2013 (site de JR)

En août 2013 à Atlanta pour le 50ème anniversaire de la marche sur Washington pour les droits civiques, des noirs américains emmenés par Martin Luther King.


J.R. – Atlanta (2013)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Et à Washington sur la façade d’un bâtiment désaffecté, il a collé la reproduction d’une photo d’Ernest Withers prise pendant la gréve de en 1968 à Memphis.(Rappelons que JR a 29 ans), c’était tout de suite après l’assassinat de Matin Luther King, les éboueurs de Memphis portaient la pancarte « I am a man ».

En savoir plus sur Unframed Atlanta 2013 (site de JR)

En août 2014, Ellis Island. Il est invité à intervenir sur la partie abandonnée d’Ellis Island, à côté de la statut de la Liberté, le point d’entrée aux Etats-Unis de 12 millions d’immigrants entre 1882 et 1954. L’hôpital qui recevait les nouveaux arrivants malades est à l’abandon depuis 1954. J.R. a utilisé les images d’archives d’Ellis Island et créé une vingtaine de collages dans ce lieu chargé d’histoire.


J.R. – Unframed (2014) Ellis Island
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir un commentaire.

En savoir plus sur Unframed (2014) Ellis Island (site de JR)

Parallèlement en 2011, J.R. s’est vu décerner le prix TED, pour lequel il reçoit une bourse de 10 000 $ assortie d’un « vœu pour changer le monde« . Il utilise cet argent pour concevoir « Inside Out project« . Ce prix a été créé par une fondation à but non lucratif pour « diffuser des idées pour changer le monde« .
Depuis 1990, la conférence TED définit sa mission comme « propagateur d’idées » et met à disposition du public les meilleurs conférences sur son site Web (sciences art, politique) la fondation a deux sièges sociaux, l’un à New York et l’autre à Vancouver. Le prix TED est décerné depuis 2005. Chaque lauréat doit prononcer « un vœu pour changer le monde » au cours d’une conférence à Long Beach en Californie.
Lors de sa conférence J.R. déclara : « Je souhaite que vous vous leviez pour ce que vous aimez en participant à un projet d’art global ; ensemble nous allons transformer le monde. »

Inside Out est un projet d’art participatif mondial, qui donne à chacun la possibilité de partager son portrait pour faire passer un message qui lui tient à cœur. Transformer un message personnel en une œuvre d’art publique.
Pour participer à ce projet, il faut organiser une action de groupe, rassembler cinq personnes (ou plus) autour d’un même message et envoyer leur portrait à J.R. qui les imprime au format poster et les renvoie aux participants afin qu’ils les collent dans leur environnement.
Le studio ne tolère aucun message raciste, violent ou extrémiste, pas de marque, pas de pub.
Toutes les actions sont documentées, archivées et exposées en ligne. Depuis mars 2011, plus de 300 000 posters ont été exposés dans plus de 12 pays.
A côté de cela des cabines photographiques Inside Out apportent le projet dans la rue, pour permettre au public de participer instantanément et gratuitement. Au centre Pompidou, aux rencontres photographiques d’Arles, dans plusieurs villes d’Israël et de Palestine à Abou Dhabi
Avec ce projet, J.R. emploie une quinzaine de personnes et il n’est plus que « l’imprimeur du projet des gens ».

Certaines actions relèvent cependant de sa propre initiative, par exemple en juin 2014, il recouvre de 4000 visages la nef et le bâche abritant le Panthéon de Paris pendant les travaux de réfection. (il n’a pas touché d’argent et son budget lui a permis de payer ses équipes). Il trouvait amusant, à cette occasion, de permettre à tout le monde d’occuper un bâtiment destiné aux grands hommes.

En savoir plus sur Inside Out au Panthéon 2014 (site de JR)


Haïti, 389 portraits, la résilience 2 ans après le tremblement de terre
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir également :
Austin (Minnesota), 152 portraits, les profs
Juarez, Mexique, 1180 portraits, la vie continue malgré les violences
Rome, 65 portraits, respect et compassion pour les immigrants
Dakota, 60 portraits «  nous sommes la tribu Lakota, nous sommes la septième génération et nous sommes toujours là »

20 mars 2011, jour anniversaire de l’indépendance de la Tunisie et 15 jours après la remise du prix TED en Californie, il réalise Inside Out en Tunisie.

C’est la première action du projet Inside Out. Six photographes tunisiens ont parcouru le pays pour recueillir des portraits. Depuis cinquante ans, les seuls portraits affichés étaient ceux des dirigeants. Il s’agit pour les tunisiens de reconquérir leur image et l’espace public.


J.R. – Inside Out (2011) Tunisie
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir une présentation (site Inside Out).

En savoir plus sur artocratie en Tunisie (site de JR)

Voir également la présentation des projets de JR (2004 – 2012).

2015 au Havre, sur un porte container de 365 m en partance pour la Malaisie, il colle les yeux d’une femme kényane.


J.R. – Inside Out (2015) Le Havre
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

En route, ce navire est détourné pour porter secours à 240 réfugiés près des côtes de la Libye… preuve que l’art peut quelques fois agir sur le réel.

Pages: 1 2 3

Comments are closed.