Cours du 3 octobre 2016

Prisons (2012)
2012 avant le démolition de la prison St Paul de Lyon, il évoque ce lieu d’enfermement.

Voir le témoignage de l’artiste.


Ernest Pignon Ernest – Prisons (2012)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Il rappelle également la figure de résistants qui y ont été enfermés durant la guerre.


Ernest Pignon Ernest – Prisons (2012)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Images d’autres résistants : affiche n°1, affiche n°2, affiche n°3, affiche n°4.

yoyos : bouteilles de plastique qu’avec l’aide d’une ficelle ou d’un lambeau de drap les détenus tentent de faire passer par balancement d’une cellule à l’autre, messages, café, cigarettes, shit, bouteilles à la mer le plus souvent accrochées dans les barbelés dont elles pendent comme autant d’ex-votos qui n’ont rien à espérer.
Cette image de yoyos pendus, la lecture de souvenirs et quelques dialogues avec d’anciens détenus m’ont suggéré des allégories de yoyos, des yoyos chargés , de colère, de désir, de culpabilité, de désespoir, d’amour, de signes à leurs enfants, à leurs parents, de rêves…


Ernest Pignon Ernest – Prisons (2012)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir un détail

Linceuls… C’est aussi en voyant ces bribes d’espoir pathétique, ces chaussures, ces morceaux de chemises, de couvertures accrochées aux pointes des barbelés que j’ai pensé aux corps qui les avaient habités et que m’est revenu en mémoire que la prison Saint-Paul avait été l’une des plus suicidaires…. delà ce drapé, ce suaire qui dissimule un corps anonyme, dont on ne devine qu’une main, qui semble pendre des barbelés comme les linges échoués.


Ernest Pignon Ernest – Prisons (2012)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir un détail

Voir un commentaire.

Traits de génie (2013)
Au musée des beaux arts de Lille. Il engage un dialogue avec les dessins d’anciens maîtres (Raphaël, Titien, Michel Ange, Poussin, Dürer, Holbein, Pontormo, Salviati…)


Ernest Pignon Ernest – Traits de génie (2013)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

D’autres images : affiche n°1, affiche n°2, affiche n°3, affiche n°4.

Voir le témoignage de l’artiste.

Pasolini (2015)
2015 Pasolini Rome, Ostia, Naples, Matura. Il rend hommage à Pasolini 40 ans après son assassinat, il le représente portant dans ses bras son corps mort.


Ernest Pignon Ernest – Pasolini (2015)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

D’autres images : affiche n°1, affiche n°2, affiche n°3


Ernest Pignon Ernest affiche Pasolini à Rome – ARTE Info

Voir le site de Ernest Pignon Ernest


Exposition Ernest Pignon Ernest au MOMAC de Nice

Pages: 1 2 3

Comments are closed.