Conférence du 2 avril 2019

Marianne Brandt continue à dessiner des prototypes de lampe et réalise avec Walter Peterhans un autoportrait photographique qui privilégie les courbes.

Alfred Arndt Hannes Meyer le nomma directeur du département de décoration d’intérieur, qui intégrait les ateliers de menuiserie, de peinture sur métal et de peinture murale. De 1930 à 1931, il est directeur des départements intégrés de design des bâtiments, et de la décoration intérieure.


Alfred Arndt – Chaise (1922)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Même si l’école a perdu beaucoup de son insouciance on sait encore organiser des fêtes créatives. En 1929 à l’occasion du festival métallique, l’école s’est vue recouverte de couleurs métallisées,
tout comme le carton d’invitation et le toboggan qui accueillait les invités pour les transporter dans la grande salle des fêtes du Bauhaus, où jouait l’orchestre de l’école. La metalltang au théâtre expérimental. de Dessau.

Meyer est contesté par le corps des professeurs. On lui reproche sa vision trop scientifique de la création, et d’avoir favorisé la politisation de l’école. Il est remplacé par Mies van der Rohe.

Mies van der Rohe, il a pour mission de dépolitiser l’école. En même temps il revoit le programme d’enseignement pour donner une place majeure au cours d’architecture. (Paul Klee et Gunta Stolzl quittent le Bauhaus).

En 1931 le parti national-socialiste remporte les élections au conseil municipal.

Lilly Reich est recrutée elle devient le bras droit de Mies Van Der Rohe.


Lilly Reich – Chaise (1930)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Les sièges qu’elle dessine sont signés par lui comme ceux de Charlotte Perriand sont signés Le Corbusier.
Voir également fauteuil Barcelona.

3 – Le Bauhaus à Berlin (1932 – 1933)

En août 1932 les nazis demandent la dissolution de l’école. Mies van der Rohe choisit de déménager à Berlin, et de faire du Bauhaus une école privée. Elle s’installe donc dans une usine de téléphone abandonnée à Berlin-Steglitz. Mais le 1er avril 1933 La Gestapo fait une perquisition et le 10 juillet, la dissolution est prononcée.
Voir le Bauhaus à Berlin


Iwao Yamakawi – La fin du Bauhaus (1932) Photomontage
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Iwao Yamakawi est un étudiant japonais au Bauhaus qui fit ensuite une carrière de photographe.

L’école est morte mais pas son projet. Ce fut une école de liberté et d’émancipation. De même que Dada faisait une place aux femmes créatrices, le Bauhaus vivait au quotidien la mixité, et plusieurs femmes se sont illustrées comme maître et comme élève.

Les photos témoignent toutes aussi d’un certain non-conformisme dans les postures. Détente, cours de dessin, ce qui n’empêchait sûrement pas les revendications féministes.

Voir la liste des maîtres du Bauhaus.

Exposition sur le centenaire du Bauhaus au musée des arts décoratifs.

4 – Le rayonnement du Bauhaus

Les débuts du design
Le Bauhaus a contribué à créer un réservoir d’objets simples, beaux et accessibles à tous.


Le bauhaus l’apport au design

Les développements de l’architecture moderniste
Walter Gropius était préoccupé par la question du logement social. En 1934 il a d’abord émigré vers l’Angleterre on lui a proposé une faculté d’architecture de la Haward University à Cambridge (Massachusetts).
Il réalise avec Marcel Bauer à lotissement ouvrier à New Kensington.

En 1949, il réalise le Graduate Center de Havard est un ensemble comprenant sept foyers d’habitation et un centre communautaire avec restaurant. Plus tard il réalisera


Walter Gropius – Immeuble de la Panam (1963)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Le building de la Panam à New York 59 étage en forme de prisme. Voir un commentaire.

Mie Van der Rohe réalise également en 1930, la villa Tugenhat à Brno, avec pour la première fois, le plan libre à l’intérieur, avec la possibilité de recomposer l’espace à l’infini.
En 1938 il émigre aux États-Unis, et devient directeur de la section architecture de Chicago.


Mie Van der Rohe – Villa Farnswortht à Plano (1951)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

La résidence secondaire d’Édith Farnswortht à Plano est une maison de verre (du moins l’enveloppe de la maison). Parallèlement il réalise des gratte-ciel d’acier et de verre comme l’immeuble de studios situé sur le Lake shore drive Chicago en 1951, (façade en rideau quadrillé) et la Neue Nationalgalerie de Berlin en 1968.

Si beaucoup de professeurs et d’élèves du Bauhaus ont fuit l’Allemagne en direction des États-Unis, la plus grosse concentration a émigré vers Tel-Aviv, tout un quartier de maisons blanches est appelé le quartier Bauhaus (où se trouve l’Institut français par exemple).

La passion de transmettre
Certains maîtres élèves ont voulu faire renaître le Bauhaus en dehors de l’Allemagne.
Dès 1928 Sandor Bortnyik est un hongrois, ancien élève du Bauhaus de Weimar, il avait participé au congrès des dadaïstes et des constructivistes, De retour en Hongrie en 1925, il fonda et dirigea une école privée de design publicitaire à Budapest en 1928 (Le Muhely), dont le programme s’inspirait des principes du Bauhaus. L’école a été fréquentée, entre autres, par Victor Vasarely ; elle a fermé en 1938.

Laszlo Moholy-Nagy a émigré à Chicago et il y a créé le New Bauhaus, qui deviendra plus tard, l’institut du design. D’abord logé dans des locaux anciens, puis dans des locaux modernes l’Institut du design. Il a apporté entre autres, des méthodes de simulation de la créativité.


Laszlo Moholy-Nagy – Séance de modelage les yeux fermés
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

En témoigne cette image d’une séance de modelage les yeux fermés, pour tester des tableaux tactiles et des sculptures à la main au New Bauhaus.

Josef Albers a poursuivi son enseignement dans une université expérimentale fondée en 1933 en Caroline du Nord, le Black montain college.


Black mountain college
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Cette école a marqué jusqu’en 1957 l’histoire de l’art du 20e siècle. Josef Albers dirigeait le département Art et a invité Marcel Bauer et Walter Gropius.
Parmi les élèves, plusieurs sont devenus des personnalités connues et extrêmement influentes comme : Willem de Kooning, Robert Rauschenberg, Merce Cunningham, John Cage, Cy Twombly, Clement Greenberg

L’école préparait à toute sorte de filière, mais l’art est est obligatoire, car il développe une créativité considérée comme indispensable, quelle que soit la profession future.

Une nouvelle conception de l’art de la scène
Jean-Paul Goude French Correction 1979 avec Grace Jones


A gauche, un des costumes des Ballets Triadiques conçus par Oskar SCHLEMMER au Bauhaus à partir de 1921, A droite costume de scène dessiné par Kansai Yamamoto pour le Aladdin Sane tour, 1973. David Bowie
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Ballet triadique avec David Bowie

Les débuts de l’art cinétique
L’art cinétique, à partir du modulateur Espace Lumière.


Nicolas Schöffer 13 variation 1955 valse à 120 V Vasarely.

Un nouveau langage photographique qui soumet le réel à l’impératif, géométrique, asymétrie, plongée, contre-plongée, exporté jusqu’au Japon par Iwao Yamawaki est devenu un photographe célèbre au Japon.

Le tissage comme l’un des Beaux-Arts

Anni Albers qui a suivi son mari Joseph au Black Mountain college a ouvert un cours de tissage qui a remporté un énorme succès. Elle est devenue la plus grande créatrice textile des États-Unis.
Avec son mari Joseph, chaque fois qu’ils avaient du temps libre, ils partaient à la découverte du Mexique où ils ont trouvé une tradition artisanale ancienne. Ils ont fini par y résider. Là Anni est émerveillée devant la créativité des femmes mexicaines capables de décliner à l’infini des motifs traditionnel Aztèques et Amérindiens.
Elle a entrepris de les faire participer à ses créations dans l’esprit d’un échange réciproque d’idées et de savoir-faire.

Anni est décédée en 1994. En 1971 Joseph et Anni avaient créé une fondation à Bethany dont des élèves ont créé au Sénégal une sorte de Bauhaus. Le Monde Magazine du 5 mars 2016 dans un article de Philippe Dagen intitulé « L’esprit des Albers, du Bauhaus à la brousse sénégalaise » explique comment l’idée Anni Albers a été transposée dans un village du Sénégal, résidence d’artistes, où plasticiens, designers musiciens de tous pays sont invités à condition qu’ils travaillent avec la population locale.


Le Bauhaus au Sénégal
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir un commentaire.

En conclusion, le Bauhaus était une école internationale (qui accueillait des élèves et des enseignants de différents pays). Ils ont expérimenté, défriché et enseigné tous les principes de l’art moderne. Ce n’était pas uniquement dans le but de créer de l’art moderne, mais de concevoir le cadre d’une vie nouvelle, libre, ouverte sur le monde, une volonté de changer la vie par l’art.
L’Allemagne peut être fière, dans une période noire de son histoire, d’avoir généré une telle institution, avec des gens visionnaires, qui ont su fédérer autour d’eux des énergies, et les transmettre à la jeunesse.


Le Bauhaus fête ses cent ans

Un site sur le Bauhaus