Cours du 11 juin 2018



Gilles Aillaud « Vietnam. La Bataille du riz » (1968).200 x 200 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Réalisé à partir d’une photo de presse de 1965.



Bernard Rancillac – Bloody Comics, (1977) acrylique sur toile, 195 x 300 cm Musée des Beaux-Arts, Dole
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir La figuration narrative 1 (A. Ghenassia)

Groupe BMPT

Valerio Adami



Valerio Adami – Le baiser de la lune (1979)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir Erro – Inside Christmas (série Retour des USA) 1963, Huile sur toile 130.5 x 97.5 cm

Voir La figuration narrative 2 (A. Ghenassia)

En Italie Arte povera

Arte Povera est une « attitude » (plutôt qu’un mouvement, terme que les artistes d’Arte Povera rejettent) prônée par des artistes italiens depuis 1967. A partir de 1984 le mouvement Trans-avant-garde a pris le relais.



Mario Merz, Igloo (2002) 180 × 500,1 × 500,1 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

En 1968, il a présenté son premier igloo, qui est devenu un motif dans son travail, représentant le besoin humain fondamental d’abri, de nourriture et de connexion à la nature.

Voir Arte povera (A. Ghenassia)

Giuseppe Penone

Les œuvres de Giuseppe Penone témoignent d’un sens profond des rapports entre l’être humain et la nature qui trouvent leur équilibre avec le temps. Son oeuvre se caractérise par son interrogation sur l’homme et la nature, et par la beauté, de plus en plus affirmée, de ses formes et de ses matériaux.



Giuseppe Penone – Scrigno (2007) Cuir, bronze, or, résine végétale
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Giuseppe Penone – Scrigno (2007). Le ruisseau de résine, évoque la vie.

VoirGuiseppe Penone (A. Ghenassia)

Années 80, le retour à la peinture 1 29 00

Gerhard Richter

Une œuvre à la fois virtuose et élégante, qui semble embrasser tous les aspects de la peinture. Il a réussi à être à la fois un peintre d’histoire, un peintre de l’intime, un paysagiste, un peintre de natures mortes, un peintre de monochromes, et un minimaliste tout cela en même temps.

VoirGerhard Richter (A. Ghenassia)

Anselm Kiefer

L’oeuvre de Kiefer est lourde de sens et de culture (histoire du passé de l’Allemagne). Il a réinventé une nouvelle peinture d’histoire et du paysage.

VoirAnselm Kiefer (A. Ghenassia)

Jörg Immendorff

Il a été perçu comme un prophète de la réunification allemande. Le passage de l’activité militante (l’art peut changer le monde), et la volonté de déchiffrer les contradictions de son temps. Il crée des « théâtres de peinture ».

VoirJörg Immendorff (A. Ghenassia)

A.R. Penck

Sculpteur peintre, musicien de jazz, professeur d’université, Penck en passant non sans nostalgie de l’est à l’ouest, n’a jamais quitté son paradis préhistorique, grande constance dans son travail tout au long de sa vie.

VoirA.R. Penck (A. Ghenassia)

Mimmo Paladino



Mimmo Paladino – Sans titre (1982)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Sans titre 1982 jeune femme qui paraît accroupie devant une table, avec un récipient qui est posé devant elle. Leçon de Matisse dans l’atelier rouge qui fait oublier la perspective et la profondeur de champs.

Voir Mimmo Paladino (A. Ghenassia)

Gérard Garouste
C’est sa vie psychique avec sa quête de sens que Garouste met en peinture, mais il a une façon telle de donner vie à ses lectures, à ces corps torturés à ces personnages que l’on pénètre dans ses toiles sans en connaître l’ensemble des intentions et des secrets, après lorsque l’on les connaît, on peut apprécier toute la polysémie qui est derrière.



Gérard Garouste – Shamir, (2005) huile sur toile, 200 x 260 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir Gérard Garouste (A. Ghenassia)

Robert Combas
Parti de la culture populaire des années 80, (faite de BD de rock, de télé, de libération des mœurs et de revendications politiques), il s’est ouvert à la culture et s’est professionnalisé sans renoncer à son caractère burlesque, trivial, rebelle au bon goût.



Robert Combas – Robert et Geneviève au jardin du paradis (1988) huile sur toile, 212 × 251 cm Paris, collection Laurent Strouk
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir Robert Combas (A. Ghenassia)

Années 90 irruption des artistes chinois

Les artistes chinois tiennent actuellement le haut du marché. Ils ont été découverts en 1989 lors de l’exposition les magiciens de la terre.
Depuis les années 90 ces artistes sont de tous les rendez-vous ou expositions. Tous ont en commun trois points :
– De mêler dans leurs œuvres, les apports de l’art occidental avec la culture chinoise.
– Tous s’expriment sur la situation actuelle de leur pays.
– Tous ont des préoccupations écologistes.

Chen zen



Chen Zhen – Pièces de purification (1995 – 2005)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Huang Yong Ping

Dans « théâtre du monde » il expose sauterelles, cafards, tarentules, mille-pattes, lézards, scinques et scorpions, sous un dôme en forme de carapace de tortue. Ces animaux se dévorent entre eux. Il s’agit pour lui de créer un « microcosme des conflits mondiaux destinés à faire réfléchir les gens aux dynamiques du pouvoir dans les sociétés contemporaines« .

Ai Weiwei
Invité à la Tate modern de Londres 2011. Il réalise Graines de tournesol. 100 millions de graines grandeur nature (150 tonnes), réalisées en porcelaine (cuites à 1300°)et peintes à la main par les artisans chinois de Jingdezhen

Voir Les artistes chinois 1 (A. Ghenassia)

Yue Minjun



Yue Minjun – On the rostrum of Tian’anmen (1992) huile sur toile Collection Herman Iskandar, Jakarta
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

C’est évidemment un pied-de-nez aux autorités. Car le masque de l’artiste évoque un sourire forcé, un ricanement ou un rire dément, loin de l’épanouissement serein auquel voudrait faire croire le régime.

Cai Guo-Qiang

Cai Guo-Qiang crée des dessins de très grands format en disposant de la poudre à canon sur de grandes feuilles de papier, qui sont parfois recouvertes de pochoirs en carton et lestées avec des pierres.



Cai Guo-Qiang – Héritage (2013)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Son travail cherche à rendre visible – en gardant des liens avec l’esthétique chinoise – la philosophie chinoise, l’artisanat chinois, et les forces invisibles qui façonnent nos vies.

Voir Les artistes chinois 2 (A. Ghenassia)

Jeep

Les inclassables du XXème

Francis Bacon



Francis Bacon – Triptyque mai juin 1973 (1973)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir un commentaire.

Voir Francis Bacon (A. Ghenassia)

Voir Louise Bourgeois (A. Ghenassia)

Voir Dubuffet (A. Ghenassia)

Voir Boltanski (A. Ghenassia)

Voir Annette Messager (A. Ghenassia)

Voir Enest Pignon Ernest (A. Ghenassia)

Ceux qui travaillent à la fois,pour le marché de l’art et aussi pour le grand public

Voir Jeff Koons (A. Ghenassia)

Voir Takachi Murakami (A. Ghenassia)

Voir Damien Hirst (A. Ghenassia)

Ceux qui veulent rester dans l’espace public pour s’adresser à tout le monde

Ces artistes ont choisi d’exposer dans la rue

Banksi



Banksi
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir Banksi (A. Ghenassia)

JR



J.R. – Face 2 Face (2007)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

L’objectif est d’une part de montrer que ces deux peuples en conflit se ressemblent, d’autre part de lutter contre les préjugés. Les échanges filmés de J.R. avec chacun d’eux révèlent que pour les palestiniens, les israéliens sont obnubilés par la sécurité et prêts à tirer sur tout ce qui bouge, pour les israéliens, les palestiniens sont tous des terroristes en puissance, prêts à actionner leur ceinture d’explosifs.

Voir JR (A. Ghenassia)

Julian Beever



Julian Beever – Piscine (2007)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Il aime se mettre en scène. Vu du mauvais côté.

Voir Utilisation contemporaine de la perspective (A. Ghenassia)

Les grandes tendances que l’on peut dégager de l’art contemporain :
– Les artistes contemporains travaillent aujourd’hui en réseau. Le consumérisme est en contestation, la mémoire est encore vive des guerres, et de la colonisation.
– Fascination pour les technologies nouvelles, et en même temps le retour aux artisanats traditionnels.
– Interrogations sur l’identité, le racisme, la violence, la solidarité, la culture.
– La plupart des artistes contemporains éprouvent le besoin de nous dire qu’ils s’intéressent à l’environnement, sont solidaires avec les migrants, on trouve dans l’air du temps tout ce qu’il y a dans nos préoccupations quotidiennes.
– L’art est mondialisé depuis un certain temps et l’Afrique est également rentrée en scène. Regret de n’avoir pas eu assez de temps pour présenter des artistes africains.

Pages: 1 2 3

1 comment to Cours du 11 juin 2018

  • Pierre

    Merci à Agnès pour cette initiation à l’art contemporain pas toujours très facile d’accès.
    Merci également à l’auteur du blog, sans doute aussi un gros travail.