Cours du 24 avril 2017

Prune Nourry, La notion de post humain chez les femmes artistes

Sommaire : Prune Nourry, Patricia Piccinini, Lee Bul, Mariko Mori

Prune Nourry
Née en 1985 à Paris.
Elle est la compagne de JR. Depuis 2011, elle vit entre Paris et New York. Elle est diplômée de l’école Boulle. Elle s’intéresse particulièrement aux questions de bio-éthique. Elle conçoit des projets internationaux souvent réalisés en partenariat.

Terracotta Daughters (2013)

Exposée au 104 en 2014. Les filles Terracotta se composent de 108 sculptures de fillettes de taille réelle rangées comme une armée.
Elle s’intéresse à la sélection du sexe en Chine. Elle se plonge dans la culture locale et s’inspire des fameux Soldats de Terracotta, du mausolée de l’empereur Qin, pour créer cette armée de 108 Terracotta Daughters, grandeur nature.


Prune Nourry – Terracotta Daughters (2013)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Ces sculptures ont toutes des points communs mais sont toutes différentes. Elle s’était émue de découvrir comment la politique de l’enfant unique en Chine créait un déséquilibre démographique fort, en réduisant la population de filles. Elle est allée dans un orphelinat de filles chinoises et a demandé au responsable de lui sélectionner 8 fillettes différentes. Elle a réalisé ensuite des sculptures de ces fillettes puis elle est allée dans l’atelier de Wen Xian Feng, un artisan maîtrisant totalement l’art ancestral de la terre cuite, qui réalise des copies de l’armée de Xi’an. Chacune est unique, avec une combinaison particulière des éléments issus des huit sculptures originales.


Prune Nourry – Terracotta Daughters (2014) au 104 Paris
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

En 2015, l’armée des Terracotta Daughters a été enterrée en Chine continentale, (dans un lieu gardé secret) suite à une performance appelée « Earth Ceremony » durant laquelle les participants ont été témoins de la naissance de ce « site archéologique contemporain » – l’excavation est prévue pour 2030, année où le déséquilibre des genres en Chine atteindra son point critique.

Elle déclare : « Je me suis demandée comment montrer de manière artistique le problème de la disparition des filles. Je suis allée sur place consulter des démographes, des ONG, des groupes de femmes pour arriver à ce projet. Je ne veux pas provoquer, mais transformer quelque chose de familier, pour mieux dialoguer. »

Voir un commentaire (Le Figaro).

Voir un commentaire.

Les bébés domestiques

Les bébés domestiques (2006) sont des sculptures en silicones représentant des hybrides génétiques entre l’enfant et le chien. Elle veut s’exprimer contre l’antropomorphisation des animaux domestiques, la fétichisation de l’enfant, elle veut également dénoncer les inquiétudes contre la manipulation des espèces. Les bébés sont réalisés avec un grand soucis de réalisme, et c’est assez dérangeant.

Prune Nourry a réalisé 5 bébés en silicone, lesquels bébés ont été promenés dans les rues de Paris Londres et de Bruxelles par des femmes en tenue de nurse. Ces étranges bébés, mi-humains, mi-animaux ont attiré la curiosité des passants, et pour ceux qui désiraient en savoir plus, il leur a été confié un bulletin d’adoption à remplir.


Prune Nourry – Les bébés domestiques (2006)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Paris Londres Bruxelles New York, elle a organisé des lieux d’adoption performance publique.



Les bébés domestiques adoption day à Londres

Elle considère que la sculpture n’est pas faite pour être rester dans les musées mais pour être livrée dans l’espace publique au questionnement des gens.

Le Dîner Procréatif

Le Dîner Procréatif, est une œuvre éphémère entre art, science et gastronomie autour de l’idée de sélection de l’enfant « à la carte ». Prune Nourry associe un chef étoilé à un scientifique spécialisé pour réfléchir à l’idée de «l’enfant à la carte», ou comment les nouvelles techniques de procréation assistée, nous mènent vers une révolution.
Les invités considèrent le concept de «l’enfance à la carte» alors qu’ils se débrouillent dans toutes les étapes de la procréation assistée.


Prune Nourry – Le dîner de procréation, Genève, 2009
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Les dîners procréation 2009 Genève paris, New York.


Dîner procréatif

Elle déclare : « Les convives participent donc à une oeuvre éphémère qui n’est jamais tout à fait la même. Le scientifique, le chef, les ingrédients, la scénographie, … changent selon les pays et les lieux. Elle permet de réaliser une « table ronde » où je mélange des gens du monde de l’art et du monde de la science autour de la bonne chère et de débats, le repas étant un moment de discussion, entrecoupé d’une présentation du spécialiste invité, de projections etc. »

In vitro


Prune Nourry – In Vitro Fertilization (IVF), 2010, équipement de laboratoire, 180 x 70 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

En 2010, Prune Nourry commence la série In Vitro, véritable «work in progress» pour lequel elle rassemble des verreries en pyrex trouvées dans de vieux laboratoires ou dans des brocantes, et compose au fur et à mesure des pièces uniques aux formes organiques. Ces œuvres sont l’occasion pour l’artiste d’explorer un nouveau medium dans son questionnement relatif au diagnostic prénatal et à la sélection des embryons.

Holy Daughters (2010-2011).
Le projet a débuté en 2010 sous la forme d’une performance réalisée dans les rues de New Dehli. Prune Nourry suscite la curiosité des passants en abandonnant ses sculptures hybrides, moitié vache sacrée et moitié petite fille, dans la rue ou devant les stands de lait « Mother’s Dairy ». Elle enregistre alors les réactions des locaux, les invitant ainsi à questionner des valeurs profondément ancrées dans la société indienne. Le lien entre la « Gau Mata » (vache sacrée) et la condition de la femme se fait naturellement dans un public très largement masculin, venant des classes les plus diverses.


Prune Nourry – Holy Daughters (2010-2011)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)


Prune Nourry Holy Daughters

Holy River est le point culminant de Holy Daughters, un projet de trois ans sur la sélection des genres en Inde. Pour cette performance réalisée à Calcutta en octobre 2011, l’artiste s’est mêlée au Festival de Durga Puja. En collaboration avec des artisans locaux masculins, l’artiste crée une nouvelle déesse de 5 mètres de haut. Cet hybride entre la vache sacrée indienne et une jeune adolescente (Holy Daughters) est présentée lors d’une procession dans les rues de Calcutta, bénie selon les rites traditionnels, avant d’être immergée dans les eaux du Gange.


Prune Nourry – Holy River Immersion of Holy River sculpture dans le Ganges Octobre 2011
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir un commentaire.

Holy holi (2011)
Elle s’est réapproprié le festival Holi, célébration indienne de la Fertilité où les gens se jettent des poudres de couleur dans la rue. Dans une « Gaushala » (maison d’accueil pour les vaches malades ou abandonnées), « Holi » célèbre la Fertilité mais c’est pourtant une journée particulièrement dangereuse pour les femmes car c’est une catharsis pour les hommes qui s’enivrent. Les petites filles qui participent à cette performance se lancent du lait en poudre et de l’eau.


Prune Nourry – Holy holi (2010) installation dans une Gaushala
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir un commentaire (Flux laboratory)

The sperm bar
Prune Nourry prolonge ici sa réflexion sur la sélection de l’enfant et le mythe de l’enfant parfait, en se penchant cette fois-ci sur l’industrie américaine des banques de sperme qui permettent aux femmes de sélectionner le sperme servant aux inséminations artificielles, en fonction des caractéristiques des donneurs. Avec le Spermbar elle invite des hommes à faire des donations symboliques sur un site internet, en suivant les mêmes critères que les compagnies officielles américaines. En associant chaque caractéristique de ces donneurs à un ingrédient (religion, niveau d’études, couleurs de cheveux etc), l’artiste et son équipe créent une série de cocktails qu’ils proposent ensuite aux passants de la Cinquième Avenue (5th Avenue) dans un camion aux allures du classique foodtruck New-Yorkais.


Prune Nourry – The spermbar (2011)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)


The Spermbar project

Voir un commentaire.

Imbalance le déséquilibre (2014)
Inspirée par la philosophie chinoise qui place l’équilibre au centre de l’univers et des actions de l’homme.
L’artiste réutilise des outils traditionnellement utilisés pour équilibrer le flux corporel comme les aiguilles d’acupuncture et les ventouses. Au lieu de transmettre la guérison, ces outils sont utilisés pour suggérer une maladie ou une menace dans les sculptures qui en résultent, ce qui provoque une sensation de malaise, de déséquilibre.


Prune Nourry – Imbalance #7 Lizhou, (2014), Sculpture et ventouses 36 x 30 x 28 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir également : Imbalance #1 Haoping, (2014) sculpture, aiguilles acupuncture 33 x 20 x 29 cm, et Papa, (2014), Bronze, 31 x 71 x 29,2 cm,

Voir un commentaire.

Anima (2016).
Anima est une installation immersive qui explore le concept d’âme et la distinction entre l’homme et l’animal, à travers une collaboration entre artistes, magiciens et anthropologues. Les visiteurs participent à une expérience sensorielle en empruntant un parcours rappelant tout à la fois une forêt et un site archéologique, immergés dans un monde de mythe et de magie. L’exposition invite les spectateurs à penser les animaux comme les égaux de l’homme : elle s’inspire ici de l’idéologie animiste des Mayas Lacandons qui pensent que les animaux aussi ont une âme. L’artiste a rencontré cette tribu mexicaine à plusieurs reprises grâce à l’anthropologue Valentine Losseau, spécialiste du sujet.


Prune Nourry – Anima (2016)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Monde de mythe et de magie. Idéologie animiste des mayas.

Voir un commentaire.

Artiste prometteuse, vu son jeune âge car son travail parvient (de façon inégale) à traiter classiquement de sujets complètement abstraits. (sélection des embryons, place des filles dans la société indienne, la sélection du sexe en Chine.. ). Elle arrive parfois de façon très spectaculaire et ludique à interpeller les gens sur ces problèmes.

Voir le site de Prune Nourry.

Pages: 1 2 3

Comments are closed.