Cours du 14 novembre

Il utilise également, de la confiture.
Che Guevara
On perçoit la densité de la matière que l’on ne peut pas toucher
Mona Lisa chocolat et beurre de cacao
Les peintures de spaghetti


Vik Muniz – Méduse du Caravage
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Méduse du Caravage photo prise sur un plat.
Il pratique une forme de désacralisation des oeuvres d’art, il mêle avec ambiguïté parodie et hommage. Il a la volonté de n’employer que des matériaux du commun. Il ne peut pas montrer ses oeuvres en dehors de la photo. Walter Benjamin avait prédit en 1935, que la photographie allait transformer profondément les pratiques artistiques.


Conférence de Vic Muniz (sous titres en français)

En prenant en photo ses installations, il passe d’un élément à trois dimensions à un espace pictural à deux dimensions tout en créant des images visuellement et conceptuellement chargés de sens. A travers ce travail, Muniz favorise un changement dans la perception visuelle, ainsi que les préjugés culturels.

2001 peintures de couleur
Il dépose directement des pigments sur le support. Il a reconstitué des peintures cela ressemble à la pixellisation des images numériques.
Meules de Monet et il remplace la touche divisionniste par la pixellisation.
Richter portrait de sa fille.
Marc Rothko.
Voir un regard certain un commentaire sur son oeuvre.


Euronews le mag – Vik Muniz en retrospective à Lisbonne

Erotica
L’année ou il présente sa série à Paris à la galerie Xippas, il montrait dans une autre salle, des oeuvres moins désincarnées. Une série qui s’intitulait Erotica.
Il réalise degrands formats, à base de pâte à modeler violemment sexués
La critique d’art Catherine Millet a écrit :
« Inutile de le nier lorsqu’on rentre dans la salle d’exposition, aussi averti que l’on soit on n’en prend plein la figure. On supporte le choc d’abord en raison de la dimension de ces images qui nous oblige à prendre de la distance. Le message photographique met comme un pas pudique sur ces chaires. Lorsque l’on les regarde plus en détail, la qualité de la reproduction permet de distinguer des sillons très agrandis d’empreintes digitales. Le spectateur est pris au piège. Il est comme un lilliputien, le nez contre des cuisses de géants. La matière reprend ses droit sur la distance photographique, la chair sur son image. Comme à son habitude, Muniz ne s’est pas contenté d’accrocher une image floutée ; avec un soin inégalable, il l’a d’abord copiée sur une surface de quelques centimètres, en utilisant une substance bien concrète, la pâte à modeler. D’où l’accumulation de la chair, et qui plus est de la chaire malaxée.
Dieu créa l’homme en le façonnant avec un peu de terre. A son instar, il réalise son modèle avec un peu de pâte à modeler, mais cette pâte par la photographie est ramenée à la bidimensionnalité de l’image.

Le Dieu incarné ne serait pas plutôt les images du Dieu incarné ?« .

À partir de ce façonnage de corps, c’est peut être pas le Christ qui a sauvé le monde mais peut être les images.
Une grosse boule de pâte à modeler qui lui reste était exposée au centre de la salle.

2003 Monads


Vik Muniz – Jeune soldat
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Les images sont réalisées à partir de petits jouets en plastique.

Voir également :
Cheval.
Chef indien.

En 2001 il représente le Brésil à la 49éme biennale de Venise.

2002-2005 Pictural of Earthwork (Land art)
Il réalise une série d’œuvres à grande échelle dessinées au sol ou des répliques sur table, inspirées du Land art


Vik Muniz – Earthworks

Voir d’autres oeuvres :
Photo de Earthworks (La série Sarzado) Aimant , 2002 (104,5 x 130,5 cm)
Photo de Earthworks (La série Sarzado) Clé , 2002 (104,5 x 130,5 cm)


Vik Muniz – Photo de Earthworks
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Il a une façon ironique de nous montrer que comme nous avons accès à ce type d’oeuvre que par des photos pourquoi ne pas faire des répliques sur table plutôt que d’engager des travaux importants sur le terrain.
Voir le processus de création de Vik Muniz

2003-2005 peintures de magazines
Se sont des reproductions de peintures célèbres de Van Gogh, Manet, Cézanne et autres artistes, qu’il réalise à partir de morceaux déchirés de magazines.


Vik Muniz – D’après Caillebotte Les raboteurs de parquet
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir également

– D’après Van Gogh La nuit étoilée
– D’après Manet un bar aux Folies Bergères.
– D’après Cézanne Les joueurs de carte
– D’après Cézanne Nature morte Il restitue l’impression d’une peinture maçonnée des pommes (il n’a d’ailleurs pas choisi les mêmes images).
– D’après Degas Femme coiffant ses cheveux.


Comment Vik Muniz crée ses oeuvres


Vik Muniz – Flag de Jasper John
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

On voit bien que les effets de déchirement du papier remplacent les rugosités de la couche picturale.

Voir également :

– D’après De Kooning Femme.

Voir un commentaire.

2004 Diamond
Toujours à partir de la même technique et à partir de photos, il réalise des portraits avec de vrais petits diamants et de la poudre de diamants.


Vik Muniz – Liz Taylor
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir également :

d’autres portraits Maria Callas, Romy Schneider, Brigitte Bardot, Sophia Loren, Monica Vitti et Catherine Deneuve (de la série Diamond) 2004 (100 x 80 cm).

Esthétique du studio Hartcourt donne de la lumière avec les diamants.

2004 monster in caviar
Les monstres de cinéma, sont dessinés en caviar, l’exposition fonctionne dans cette double confrontation cinématographique et gastronomique.


Vik Muniz – Dracula
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Voir également :
Le fantôme de l’opéra (100 x 80 cm).
L’homme loup

Voir un commentaire.

Pages: 1 2 3

Comments are closed.