Cours du 21 mars 2016

Martin Kippenberger, Rebecca Horn

Sommaire : Martin Kippenberger, Rebecca Horn

Martin Kippenberger 1953-1997
Martin Kippenberger, est né à Dortmund en 1972 et décédé à Vienne en 1997. Dans sa jeunesse, il a envie d’écrire, de chanter, il fait aussi du cinéma. C’était un provocateur, excessif, et ingérable.
Martin Kippenberger étudie à l’École des beaux-arts de Hambourg. Il déménage ensuite à Florence. En 1978, il déménage à nouveau pour s’installer à Berlin. Avec Gisela Capitain qui est galeriste, il fonde en 1978 à Berlin le « Kippenberger Büro », où il montre des expositions de jeunes artistes. En même temps, il devient le directeur du légendaire club SO36. Un soir dans son club, en raison de l’augmentation des tarifs, il est pris à partie par un groupe de punk, dont une jeune fille avec un rat, qui le mort au visage.


Martin Kippenberger – « Dialog mit der Jugend » Dialogue avec la jeunesse (1979)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Œuvre qui l’a rendu célèbre en 1979.

Il a ensuite décliné le thème en Photo, ainsi qu’en peinture, autre peinture.


Martin Kippenberger – Sehr Gut Very good (1981)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Il a monté une exposition installation blanc sur blanc. Les tableaux sont basés sur une succession de questions et de réponses entre Kippenberger et un jeune garçon de 9 ans. On a demandé au garçon de décrire les peintures et transmettre les commentaires, il répond à chaque fois avec une réponse toujours positive, «sehr gut» ou «très bon». Les commentaires sont écrits en blanc sur fond blanc.
Idée ironiser sur l’art conceptuel.
Voir un commentaire (Tate).


Martin Kippenberger – Sympathique communiste (1983)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

1983 sympathique communiste. Il a représenté sa galeriste Gisela Capitain en sympathique communiste.

Série « Lieber Maler, male mir » (Cher peintre, peins pour moi),
Série de 10 toiles cher peintre peins pour moi. Kippenberger a conçu des sujets de tableaux, en a fait des croquis et des photos et les a donnés à un peintre d’affiches berlinois, Herr Werner, qui a réalisé les tableaux extrêmement réalistes sur les instructions de l’artiste.


Martin Kippenberger – « Lieber Maler, male mir » (Cher peintre, peins pour moi) 1981
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Il s’est fait représenter sur un canapé à côté d’un dépôt de poubelles.

Voir également peinture 1, peinture 2, peinture 3,
Il est le sujet et le concepteur de la peinture mais pas le créateur.

Voir un commentaire (Centre Pompidou).

En 1984 il entre dans le groupe d’artistes «Lord Jim Loge»; leur devise : « Personne n’aide personne ». Leur logo est : soleil sein, marteau. Ce sont des contestataires, des idéalistes et d’éternels perdants.

Ils intègrent le logo dans leurs productions, voir également le Tee shirt, voir également une sculpture, aussi un tableau.


Martin Kippenberger – Down with inflation (1984) 2 tableaux 160 x 266 cm. Technique mixte sur toile.
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Il fait des peintures ironiques sans recherche de style comme « down with Inflation »


Martin Kippenberger – Je ne peux avec la meilleure volonté retrouver des croix gammées (1984)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

1984 Je ne peux avec la meilleure volonté retrouver des croix gammées.


Martin Kippenberger – Deux chercheuses prolétariennes (1984) Huile et résine sur toile 160 × 133 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Deux chercheuses prolétariennes. Derrière les deux femmes un rectangle gris peut être interprété comme une allusion au suprématisme.


Martin Kippenberger – Jeune médecin progressiste (1985) huile sur toile 180 x 150 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

1985 jeune médecin progressiste (1985). Voir d’autres œuvres de Martin Kippenberger.


Martin Kippenberger – La maison moderne (1985) huile sur toile 184,7 x 229,8 cm Musée d’art moderne de Francfort
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

La maison moderne, il s’inspire du musée Guggenhiem de New York.


Martin Kippenberger – Sans titre
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Père Noël avec cafetière et oiseau.

Dans cette période il refuse d’adopter un style défini, c’est le message qui l’intéresse.

Pages: 1 2 3 4

Comments are closed.