Cours du 22 février 2016

Dans ces années il a participé à des soirées libertines (il a aussi été condamné pour consommation de stupéfiants). En 2000 il épouse une de ses étudiantes de 30 ans plus jeune que lui. Il est atteint de la maladie de Charcot. Il peint alors comme un forcené pour profiter au maximum de la vie.


Jörg Immendorff – Autoportrait (1996) 70 x 100 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Le visage en blanc, il semble boire la vie, avec une femme dans le verre.

Voir d’autres œuvres de Jörg Immendorff


Interview de Jörg Immendorff (en anglais)

Il devient professeur à l’académie de Düsseldorf en 1995.

Voir d’autres autoportraits :
Autoportrait plus méditatif entouré d’objets symboliques.
Autoportrait avec une abeille sur son doigt et une ruche à l’arrière plan.
Il exhibe des organes sexuels.
Lui dans une boule de neige représenté en singe avec son pinceau à la main. Le singe devient son alter-égo à la fin des années 1990.


Jörg Immendorff – Dernier autoportrait (1996) 70 x 100 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Son dernier autoportrait, visage blanc, il est paralysé (il a des serres aux pieds) il est vêtu d’une cape sur laquelle est dessiné des figures allégoriques. Un miroir renvoie un paysage avec un avion (de Beuys ?). Au dessus de la bougie, on distingue la mappemonde avec les figures allégoriques.


Interview de sa femme Oda Jaune

Il a réalisé de nombreuses sculptures avec des singes. Série qu’il appelle La Descendance du Peintre.


Jörg Immendorff – La Descendance du Peintre
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Il réalise également une porte en bronze avec des singes qui est installée à Brême.

A partir de 2003, il ne peut plus travailler il va prendre des assistants et avec l’aide de sa femme, ils vont leur dicter leur travail (expérience unique dans l’histoire de l’art). Il devient le « metteur en scène » de sa propre peinture. Toutes les œuvres suivantes sont sans titre.


Jörg Immendorff – Sans titre
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Il s’est inspiré d’une gravure ancienne de Hans Baldung Grien, allégorie de la vie humaine.

Sans titre Formes menaçantes noires qui gagnent du terrain.

Sans titre inscription « art et politique »


Jörg Immendorff – Sans titre
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Évocation de son fauteuil roulant.


Jörg Immendorff – Sans titre
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Effets de marbrures, grands formats. Un personnage rose sème des images. Les images sont les caprices de Goya.

Sans titre, Fragment de la mélancolie de Durer. Les images permettent-elles de se détourner de la mélancolie ?

Sans titre il reprend l’idée de la bataille des images de Hogarth.

Au fil du temps il se tourne vers des références de plus en plus anciennes.


Jörg Immendorff – Sans titre
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Fond doré avec de nombreux personnages.


Jörg Immendorff – Sans titre
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Gravure ancienne renversée à l’arrière plan, squelette doré, avec une forme noire menaçante. Images des caprices de Goya.

Sans titre avec un cheval bleu.


Exposition à la fondation Maeght (2015)

Voir un commentaire sur l’exposition.

Il meurt le 28 mai 2007 à Düsseldorf.

Exposition Deadline au Centre Pompidou (octobre 2009- janvier 2010). Sur des travaux d’artistes ayant appris qu’ils étaient malades et allaient mourir prochainement.

Conclusion
Oeuvre énergique jusqu’au bout. Il a été perçu comme un prophète de la réunification allemande. Le passage de l’activité militante (l’art peut changer le monde), et la volonté de déchiffrer les contradictions de son temps (la coupure de l’Allemagne, la guerre froide) et ensuite d’affirmer sa singularité avec les artistes qu’il aime, fait une œuvre très variée, et très forte. Il se place au centre de son œuvre, il crée des « théâtres de peinture ».
Il a réalisé cette expérience unique de peindre par procuration.
Les œuvres de la fin de sa vie sont très émouvantes.

Pages: 1 2 3

Comments are closed.