Cours du 22 février 2016

Jörg Immendorff

Sommaire : Jörg Immendorff

Jörg Immendorff (1945-2007)
Il est né en 1945 à Bleckede, Allemagne et mort le 28 mai 2007 à Düsseldorf. D’abord instituteur, Jörg Immendorff, étudie ensuite à l’académie des beaux-arts de Düsseldorf de 1963 à 1964 et devient l’élève de Joseph Beuys. Il se pose la question, comment un artiste peut-il jouer un rôle dans la société allemande ?
A partir de 1965 il a été un activiste, il voulait secouer la léthargie de la RFA. A fondé le mouvement LIDL ou il parodie un certain nombre d’activités sociales. bébés joufflus.
Comme d’autres, il se pose des questions sur la peinture, a-t-elle un avenir ?


Jörg Immendorff – Hört auf zu malen, Arrêtez de peindre (1966) Van Abbemuseum, Eindhoven
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Joseph Beuys a dit: «Je ne sais pas de toute façon pourquoi quelqu’un veut encore peindre. Comment pouvez-vous être un artiste libre, et accepter la limitation de la peinture ? »
A la suite de ce cours, il a néanmoins réalisé une peinture de Beuys, où un lit qui plane au-dessus du célèbre chapeau Beuys. La toile est barrée par une croix avec ces mots : Hört auf zu (« arrêter de peindre ») – c’est un manifeste ironique.

Il peint également autres hommages à Beuys Beuyland (on distingue le chapeau et la veste de Beuys) et Frutchmann (Beuys apparaît dans une purée de fruits rouges).

Il s’engage ensuite dans une peinture plus militante. Appel à rejoindre des mouvements de contestation ouvrière. C’est assez proche de ce qui se fait à la même époque en RDA.


Jörg Immendorff – Wo stehst du mit deiner kunst, kollege ? Où en est ton art, camarade ? (1974), Acrylique sur deux panneaux, 130 cm x 210 cm Paris, musée d’Art moderne de la Ville de Paris.
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Place du peintre interpellé dans son atelier par un activiste. Dans l’atelier de l’artiste on voit une liste des nouvelles formes de l’art (pop art, land art, art conceptuel etc.). Voir un commentaire.

Ou encore Descend de là camarade (le peintre est en haut).


Jörg Immendorff – Alles ist da, von Willen des Volkes. Tout est issu de la volonté du peuple (1973) 286 x 286 x 2,8 cm Centre Pompidou Paris.
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Tout est issu de la volonté du peuple. Jeu d’échelle comme dans les peintures religieuses. Le peintre est un peintre ouvrier en salopette. Le panneau rouge est tenu par Immendorff à droite et A. R. Penck artiste de l’est a gauche (artiste qu’il vient de rencontrer). Ils sont dans la position des donateurs dans la peinture ancienne.
Les deux artistes sont très proches l’un à l’est l’autre à l’ouest. Ils vont tous les deux agir pour une réunification de l’Allemagne.
Voir un commentaire.

Nous construisons sur la critique, distribution de tracts contre le nucléaire.

Visite de l’atelier d’un artiste. Tous les ouvriers sont concernés par la visite de l’atelier de l’artiste.


Jörg Immendorff – Autoportrait dans l’atelier (1974)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

1974 Autoportrait dans l’atelier. Artiste dans la solitude de son atelier. Il tourne son regard vers une petite photo, tout en réalisant un grand format d’un ouvrier. Dans la solitude de son atelier, comment s’impliquer dans l’action ? Il veut faire de la peinture et en même temps jouer un rôle politique, il se pose des questions, comment se positionner ?

Thème de la partition de l’Allemagne. ce thème va l’occuper durant une décennie.

Il a créé avec Penck en 1976, l’Alliance d’action RFA-RDA.


Jörg Immendorff – DDR-Bild (1977) Musée d’Utrech
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Il s’est représenté avec Penck les mains posées sur des armes. Il évoque leur correspondance d’artiste. Outils cassés, (faucille et marteau), en haut devant un drapeau Allemand, un homme nu est bloqué par des militaires qui fouillent ses vêtements. Dans tous ses tableaux, les personnages sont des caricatures d’hommes publics.

Il réalise également des sculptures, en bois peint. Moi à la frontière.


Jörg Immendorff – Zwei wirdzu einem Deux est un (1977)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Les deux peintres se montrent leurs tableaux dans un paysage enneigé qui évoque la guerre froide.

Peinture d’un aigle impérial (symbole de la RFA) dans un paysage hivernal. Petite voiture à l’arrière avec Golf écrit dessus.


Jörg Immendorff – Mahlzeit – Repas (1978)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Repas 1978. L’image doit être nourrissante comme des pommes de terre, représentées sur une assiette. Ce slogan a été repris dans plusieurs peintures.

Le café Deutschland.
A partir de 1977, il entreprend une grande série célèbre sur le café Deutschland.

Il a été inspiré par le musée Ludwig de Cologne, qui a acquis en 1976, la toile café Greco de Renato Guttuso, intitulée le café Greco.

La série Café Deutschland, est devenue emblématique de son art. En seize toiles de grand format et peintes jusqu’en 1982, Immendorff affiche ses combats politiques et son refus de la scission de l’Allemagne, stigmatisant le Mur, les barbelés, mélangeant les figures de l’histoire de l’art – Marcel Duchamp, Max Ernst, Kurt Schwitters, Max Beckmann, Joseph Beuys, David Salle, A.R. Penck – aux grandes figures révolutionnaires, de Lénine à Mao en passant par Staline.

Il met en scène un café imaginaire qui permet la coexistence des deux Allemagnes.


Jörg Immendorff – Café Deutschland n°1 (1978) 282 x 273 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Café Deutschland n°1. On voit le peintre au premier plan dont la main traverse un mur. La tête de Penck apparaît dans une colonne bleutée devant la porte de Brandbourg. Des gens boivent sous une croix gammée. Deux colonnes se dressent au premier plan l’une de manière primitiviste (silhouettes de bois) l’autre, faite de métal. En haut dominant le bar, un cercle lumineux, sur lequel est un homme, un guetteur qui observe la scène et qui teint une bougie allumée. Peinture pleine de symboles.


Jörg Immendorff – Café Deutschland n°2 (1978) 282 x 273 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Café Deutschland n°2. Des rapaces cernent la scène. Les personnages attablés (on reconnaît Penck) se cachent derrière leur journal.


Jörg Immendorff – Café Deutschland n°3 (1978) 282 x 273 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Café Deutschland n°3. On distingue deux colonnes à droite avec des hommes en costume équipés de téléphones, de casques, et de lunettes ; ils sont dans le monde du travail ; à gauche d’autres hommes sont représentés avec moins de technologie. Le peintre dort sur une table au centre, Penck est prêt à se battre avec un aigle. Le guetteur en haut à droite surveille la scène. Le peintre est endormi un pinceau à la main, avec des pierres sur la table (évocation du mur de Berlin ? de la sculpture ?). Derrière la colonne de droite un homme a ligoté les personnages.

Café Deutschland n°4 les deux peintres peignent un même tableau, Penck est habillé en costume et Immendorff en ouvrier. Les clients du café sont assis sur les sièges du parlement du Bundestag allemand qui siège dans le bâtiment du Reichstag à Berlin. Présence de barbelés et d’amoncellements de pierres.


Jörg Immendorff – Café Deutschland n°5 (1979)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Café Deutschland n°5 Les deux artistes sont allongés par terre, on les voit en miroir sur une ombrière.

Café Deutschland n°7 (1979) La table est recouverte de glace, les peintres sont tout petits, séparés par un cordon de pierres.

Café Deutschland n°13 Le café est envahi par des blocs de glace, les artistes sont présents avec leurs tableaux.

Le parlement On retrouve les sièges du Parlement, les deux artistes sont attablés au premier plan.

Dans ces 19 tableaux, il poursuit le même thème, dans un espace claustrophobe avec de nombreux personnages, de nombreuses allusions, et où on peut retrouver des personnages de cette époque.

A partir de 1984, il déstructure la composition.


Jörg Immendorff – Café Deutschland (1984) 285 x 330cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Grande confusion, il n’y a plus de point de vue central. Il mélange des personnages, des animaux, des armes.

Voir également Café Deutschland (1983) 285 x330 cm
Séisme pictural il précipité des chevaux, l’image de Hitler est renversé, ainsi que celle du peintre. Le style a complètement changé, on retrouve des allusions plastiques à l’art de XXéme siècle (Picasso, expressionnistes allemands, etc.)

Il a également réalisé des toiles qui évoquent le 3ème Reich.


Jörg Immendorff – Aigle (1982) 285 x 330cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

1982 aigle. Un aigle tient dans son bec une faucille, des empreintes de pattes sur une étoile de David.

Folden (suivre) en 1983. Croix gammée luminescente silhouette traitées comme des hologrammes qui marchent sur la croix et qui s’éloignent vers le fond du tableau.

Je vous salue Maria (1982) 285 x 330 cm
Il a crucifié Hitler (on le reconnaît à sa mèche et à son brassard) à l’arrière plan, personnage mystérieux en noir (Beuys ?) qui brasse un chaudron.

Pages: 1 2 3

Comments are closed.