Cours du 10 mars 2014

Série : « Equivalent series »
Il remplit le sol avec des briques superposées en deux couches. Le regard du specteur appréhende les briques et le sol, le jeu consiste à utiliser le même nombre de briques.


Carl André – Equivalent VIII Tate gallery Londres (1966)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Equivalent VIII , généralement appelé « The Bricks », est le dernier et le plus célèbre d’une série de minimaliste sculpture de Carl Andre. Construit en 1966, il a été acheté par la Tate Gallery en 1972. L’exposition comprend cent vingt- briques réfractaires , disposées en deux couches, dans un rectangle de six par dix. Tous les huit structures de la série ont la même hauteur, de la masse et du volume, mais des formes différentes. Ainsi, ils sont tous « équivalent ».
Lors de la première exposée à la Tate Gallery à Millbank en 1976, la pièce a attiré beaucoup de critiques dans la presse en raison de la perception que l’argent des contribuables a été dépensé pour payer un prix gonflé pour une collection de briques.
A partir de 1967 il utilise de fines plaques métalliques, et il autorise les spectateurs à marcher dessus. Sculptures sans volume, il apporte le plus grand soin à la qualité des matériaux.

Voir Aluminium lock plancher en aluminium sur 36 m.

)
Carl André – 144 magnesium square

Voir également Stelle zinc plain 1969.


Carl André – Segment hexagone (1978)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Segment hexagone (1978), 56 tubes d’aciers bleus posés sur le sol.

Pieces of work Voir d’autres oeuvres.

S’il parle de sculpture, il en a aboli la qualité première qui est le volume. Comme Judd, il apporte le plus grand soin à la qualité des matériaux qu’il utilise. Ce qui l’intéresse, c’est la sculpture en tant que forme, la sculpture en tant que structure, la sculpture en tant que lieu.


Carl André – Sculpture Field Stone, à Hartford (1977)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Il construit Sculpture Field Stone, à Hartford, Connecticut, en 1977, sur un coin triangulaire de terrain à côté d’une église.
Les 36 blocs sont mis en place comme quilles à huit lignes, en alignant en rangées successives, l’espace entre les pierres ainsi que entre les lignes est élargi progressivement.
Stone field sculpture 1977 hartford. Voir photo aérienne.


Carl André – Spécificité du territoire
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

A inspiré notamment J.P. Raynaud, qui a présenté ainsi les gravas de sa maison.

En disposant ses matériaux l’artiste définit le champs de vision du spectateur, celui-ci y apporte son propre sens à la fois du regard et du toucher. Il nous fait faire une expérience visuelle primaire qui correspond à : ce que vous voyez est ce que vous voyez et rein d’autre.
Le propos le plus célèbre de Carl André :
Mon travail est athée, matérialiste et communisant.
Il est athée parce qu’il est sans forme transcendante, sans qualités spirituelles ou intellectuelles.
Il est matérialiste parce qu’il est fait de ses propres matériaux sans prétendre à d’autres matériaux.
Il est communisant parce que la forme est accessible à chaque individu à titre égal.
.

Des artistes influencés par Carl André

Claude Closky né en 1963.


Claude Closky – Toutes les façons de fermer une caisse en carton (1989)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

toutes les façons de fermer une caisse en carton 1989
Clin d’oeil humoristique. Voir un commentaire.

Dan Flavin (1933 – 1996)
Utilisation des tubes fluorescents. D’origine irlandaise. Etude dans un séminaire, service militaire en corée, où il se forme à la météorologie.
A partir de 1961, il réalise une série les icônes.
Carrés de bois peints auxquels sont associés des lumières.

Idée d’utiliser le rayonnement lumineux dans l’espace.


Dan Flavin – Diagonal of 25 mai 1963
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Diagonal of 25 mai 1963. Voir un commentaire.


Dan Flavin – The nominal three (1963)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

L’auteur, devant The nominal three 1963. Allusion à B. Newman. (Dédié à William Ockham). Le titre rend hommage à Guillaume d’Ockham, un philosophe anglais du XIVe siècle qui a développé le principe philosophique encore appelé «rasoir d’Ockham » sur la base de sa maxime, « il est vain de faire avec plus de ce qui peut être fait avec moins ». Voir un commentaire.


Dan Flavin – Rose sur un coin (à Jasper Johns) , (1963)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Tube de néon dédié à Jasper Johns.
Voir également Sans titre (Dédié à H. Matisse) 1964. Greens crossing greens (to Piet Mondrian) 1966.

Dan Flavin – Pour vous, Heiner, avec admiration et affection (1973)…

Bâle 1972 musée en mémoire

Il va très vite se référer à l’architecture


Dan Flavin – Monument 1 pour V. Tatline , (1964)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Hommage à Tatline (monument à la 3éme internationale) (1975)
De 1964 à 1982, Dan Flavin réalise en hommage à Vladimir Tatline plusieurs pièces, qui renvoient au projet de monument à la IIIe Internationale auquel le Russe a travaillé en 1920, à la demande de Lénine, et qui ne verra en fait jamais le jour. Voir des oeuvres.

On l’a souvent comparé à Rothko. Il se défend complètement d’avoir fait un travail de caractère mystique.

Forme de grille

En 1992 illumination du musée Guggenheim de New York. Intérieur et extérieur.

Mise en lumière de l’église Santa Maria de Milan en 1966.

Il a un espace réservé à Marfa.

Voir d’autres oeuvres de Dan Flavin.

Depuis Dan Flavin qui a été le pionnier de l’utilisation des néons beaucoup d’artistes utilisent le tube néon aujourd’hui. On peut citer :

Bruce Nauman né en 1941.


Bruce Nauman – Welcome shaking hands 182,8 x 182,8 x 25,4 cm (1985)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Claude Levêque né en 1953.


Claude Levêque – « Rêvez » (2008)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Jean Michel Alberola né en 1953


Claude Levêque – « Rêvez » (2008)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Ces minimalistes ont inicités François Morellet minimaliste français.
Daniel Buren et son groupe sont liés au minimaliste, formes simples cherche à rythmer l’espace.

Pages: 1 2 3

Comments are closed.