Cours du 17 décembre 2012

Paul Klee (1879-1940)
C’est un personnage à part solitaire et singulier. Il n’a fait pratiquement que des petits formats. Né en 1879 et mort en 1940. Né dans une famille de musiciens. Né en Suisse de nationalité allemande. Virtuose au violon. Voir une photo années 20. Il a fait le choix de la peinture pour désobéir à ses parents.
En 1900, le jeune artiste se lie d’amitié avec la pianiste Lily Stumpf, fille d’un médecin munichois, avec laquelle il se fiance en 1901 avant de quitter Munich.
En 1900 il rentre à l’académie.
En 1901, il passe plusieurs mois en Italie, puis rentre à Berne. Eaux fortes sur zinc vierge rêvant 1903, le héros à l’aile 1905).
En 1906, il se marie avec Lily, il peint et s’occupe du ménage. Il vont avoir un fils, Félix qu’il élèvera. Son regard sur son enfant a influencé le reste de son œuvre.


Paul Klee – Femme nu (1910)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

1910 nu pas très réussi. Il colle du tissu sur du carton, car il n’aime pas les supports secs.

En 1911 il fait la connaissance de August Macke (fillettes au jardin). Il sort de son isolement, voit des œuvres de Delaunay.
En 1912, voyage à Paris, il commence à vendre.

Premiers succès et la guerre

Un bref voyage en 1914 en Tunisie avec August Macke, constitue pour lui une expérience optique de premier ordre. L’architecture colorée, éblouissante de lumière, de ce pays méditerranéen, l’entraîne spontanément vers une construction cristalline des tonalités. Le sujet naturaliste se fait poétique. Klee est devenu un peintre. Il choisira en fin de compte la peinture, et conjuguera continuellement ses modalités propres avec celles des deux autres activités. Ce voyage le conforme dans l’idée de travailler avec du textile.


Paul Klee – Caco démoniaque (1914)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Caco démoniaque 1914 beaux effets de matière.

Durant la guerre il est affecté dans un régiment de réserve, son père lui a évité d’aller au front.
Gros succès de vente en 1917


Paul Klee – Ab ovo (1917) 149 x 266 mm. Kunstmuseum, Bern
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Ab ovo ( latin : «dès le début, l’origine, l’ œuf ») est une référence à l’un des oeufs jumeaux de Léda et de Zeus , déguisé en cygne, à partir de laquelle Helen est née. Ab ovo est particulièrement remarquable par sa technique sophistiquée. Il emploie aquarelle sur gaze et papier avec un sol calcaire, qui produit une riche texture de motifs triangulaires, circulaires et croissant.


Paul Klee – Avertissement aux bateaux (1917) Staatsgalerie Stuttgart
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Avertissement aux bateaux très poétique, délicat, raffiné.

Il signe un contrat avec Hans Goltz à Munich galeriste.


Paul Klee – Avec l’aigle (1918)
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Avec l’aigle 1918

Révolution munichoise et le Bauhaus

Walter Gropius a pris le 11 avril 1919 la direction du Bauhaus. Une école supérieure de peinture y est créée à l’initiative de Hannes Meyer. Klee y est nommé en 1920. De 1921 à 1924, Klee enseigne dans la branche de la peinture sur verre, et du tissage, puis Walter Gropius lui confie un cours de peinture en le nommant maître avec un atelier libre et un salaire très élevé.
En collaboration avec Kandinsky, il donne des leçons régulières sur la forme.

Il réalise des peintures poèmes. Il se définira comme un « peintre-poète ». Il figure parmi les plus féconds des créateurs. La réalité visible est toujours dépassée. Sa peinture rejoint aussi la musique.


Paul Klee – Jadis sorti du gris de la nuit (1919) 22,6 × 15,8 cm, Centre Paul-Klee, Berne
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

1919 Jadis sorti du gris de la nuit.


Paul Klee – Villa R (1919) 22 x 26 cm, Kunstmuseum, Bâle
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

La Villa R combine les deux réalités visibles telles que le soleil, la lune, les montagnes, les arbres et l’architecture, ainsi que des éléments de décors surréalistes et des niveaux d’humeur. Voir un commentaire.


Paul Klee – Roseraie (1920) 49 x 42.5 cm, Fondation Beyeler, Bâle
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

«L’art ne reproduit pas ce qui est visible mais rend visible. L’essence même du dessin tend, à raison, à nous mener vers l’abstraction. Le ca­ractère schématique et fantastique de l’imagi­nation est donné et s’exprime en même temps avec une grande exactitude. Plus le dessin est pur, c’est-à-dire plus on accorde d’importance à la forme qui sous-tend la représentation gra­phique, plus l’échafaudage qui sert à la repré­sentation réaliste des objets visibles est faible.» Paul Klee, Confession d’un créateur, 1920


Paul Klee – Tête avec barbe de style germanique (1920), 32,5 x 28,5 cm, collection de l’état fédéral de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, basée à Dusseldorf
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Tête avec barbe de style germanique.

Entre 1921 et 33 il va enseigner. Atelier de peinture sur verre et peinture murale


Paul Klee – Équilibre instable (1922), 53 x 99 cm
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)


Paul Klee – Lieu visé (1922), 30 7 x 23,1 cm, Centre Paul Klee, Berne
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Lieu visé 1922


Paul Klee – Senecio, 40 x 38 cm, Kunstmuseum, Bâle
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Tête d’homme (sur le point de devenir sénile), voir un extrait de son journal.


Paul Klee – La machine à gazouiller, 41 × 30 6 cm MoMA New York
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

La machine à gazouiller. Elle représente des oiseaux qui tentent de chanter perchés sur une branche accrochée à une manivelle, reliée à un appareil composé de deux triangles, le tout surplombant une fosse où les oiseaux sont prêts à tomber. Deux d’entre eux sont blessés, le troisième s’interroge. Voir la fiche de l’oeuvre.


Paul Klee – Le poisson or, Centre Paul Klee, Berne
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

1925 le poisson d’or. Voir un commentaire.

Il était un enseignant pas très sérieux, il n’avait aucun goût pour la théorie. Il a été la cible de critiques très violente à l’avènement de Hitler.

Dernières années

L’ambiance en Allemagne change en 1932 : le Bauhaus de Dessau est fermé, transféré à Berlin, les sections d’assaut perquisitionnent chez Paul Klee, il est violemment attaqué par les nationaux-socialistes et il est congédié fin avril de l’académie de Düsseldorf. En même temps, Alfred Hentzen de la galerie nationale de Berlin lui demande un « certificat d’aryanité » pour exposer ses tableaux, car il est considéré comme «juif galicien » lors de son licenciement.
Ils vont à Berne en 1933, angoisse, production moindre. En octobre 1933, Klee, conclu un contrat avec Daniel-Henry Kahnweiler.


Paul Klee – Rayé de la liste (1933), 31,5 x 24 cm, Centre Paul Klee, Berne
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

1933 rayé de la liste. Voir un commentaire.


Paul Klee – Buste d’un enfant (1933), 50,8 x 50,8 cm, Centre Paul Klee, Berne
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

1933 buste d’une enfant. Voir un commentaire.


Paul Klee – Musicien (1937), 27,8 x 20,3 cm, Centre Paul Klee, Berne
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

1937 musicien

En 1935, Klee commence à ressentir les premiers effets d’une affection maligne de la peau, la sclérodermie. La perpective de la mort paralyse l’artiste qui ne produit en 1936 que 25 œuvres. Mais il a un sursaut en 1937 et ajoute 264 tableaux à son catalogue, puis 489 en 1938 et encore 1254 en 1939.


1938 le gris et la côte Film du Centre Paul Klee de Berne


Paul Klee – Insula doltamara (1938), 88 x 176 cm, Centre Paul Klee, Berne
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

1938 in sula dolta mare. Voir un commentaire.

Il reçoit la visite de Kandinsky et Picasso. Il est naturalisé Suisse en 1939. Les œuvres de l’année 1939 traduisent l’angoisse de la mort


Paul Klee – Exubérance (1939), 63,5 x 48,1 cm, Centre Paul Klee, Berne
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Exubérance 1939. Voir un commentaire.


Paul Klee – Explosion de peur III (1939), 63,5 x 48,1 cm, Centre Paul Klee, Berne
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Dans des couleurs ternes et osseuses, le rectangle qui sert de cadre contient les différentes parties d’un corps qui fut, jadis, humain. La première réaction de notre timide regard est de se diriger vers la tête séparée du corps en un hurlement de souffrance et de peur qui, de loin, rappelle le fameux cri de E. Münch. Les yeux exorbités et séparés outrancièrement les uns des autres, le nez difforme et la bouche hurlante affirment cette explosion de la peur de l’homme devant la maladie. Ramassés comme dans une boite, allusion à la funeste bière, se trouvent rangés des os, un bras, une main et d’autres pièces corporelles non identifiables précisément.

Flore sur le rocher 1939


Paul Klee – Nature morte (1940), 100 x 80.5 cm, Centre Paul Klee, Berne
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Il est mort à Locarno en 1940 dernière toile nature morte, rectangle blanc ange replié sur lui-même. (100x)

Une grande partie de l’oeuvre de Klee est à Berne au Zentrum Paul Klee.
Il a écrit en 1924, le crédo du créateur, l’art ne reproduit pas le visible, il rend visible ;
Analyse de l’oeuvre de Paul Klee.
Oeuvre singulière, illustrateur génial partagé entre l’enfance et l’abstraction.

Pages: 1 2 3

Comments are closed.